Skip to main content
Kiteparadise
Article
24
1

 

Voulant apprendre le kitesurf depuis longtemps, on nous avait dit que Madagascar était l’un des plus beaux spots de kitesurf du monde. Et nous avons atterri dans la baie de Sakalava, proche de Diego-Suarez, au nord de Madagascar. 

Sakalava

 

La baie est idéale pour apprendre car il y a peu de fond, on y a toujours pied quelle que soit la marée, mais c’est aussi un spot idéal pour les kiteurs confirmés. L’eau est translucide, chaude toute l’année et le vent au rendez-vous 99% du temps. 

Le spot est simplement fermé pendant la saison des pluies de fin novembre à début mars mais tout le reste de l’année, les conditions sont idéales. 

Kite paradise  Kite

Nous avons logé chez Kite Paradise (https://www.kiteparadise-madagascar.com) . Ce petit « hôtel » aux allures de maison est tenu par Raphael. Etant prof de primaire au lycée Français de Hong-Kong, Raphael laisse le management de son hôtel à l’année à Matthieu et vient le remplacer pendant les congés d’été. 

Il a acheté ce terrain en 2016 « sur un coup de bol » dit-il. En fait, la loi Malgachea évolué, rendant les terrains achetables à 25 mètres de la mer contre 80 avant. A la base, sur ce terrain, il voulait construire sa propre maison pour sa retraite et a fini par la transformer en petit hôtel pour Kite-surfers. 

La vision de Raphael était de construire un hôtel respectueux de l’environnement et pour ce faire, il a fait installer des panneaux solaires, des pompes solaires pour l’eau et prochainement, il va faire installer un processus de désalinisation de l’eau. L’hôtel est quasiment 100% autonome énergétiquement. Il fait travailler des locaux du village voisin sur place et toute l’année. Pendant la période des pluies, le personnel reste pour s’occuper de réparer les différentes choses dans l’hôtel mais surtout végétaliser les parcelles autour de l’hôtel pour le rendre toujours plus agréable. Pour un séjour « green », le lieu est idéal ! Mais surtout, il contribue aussi à soutenir l’économie locale puisqu’il reverse 5% des bénéfices de l’hôtel pour financer la construction et le fonctionnement de l’école du village à côté. Son grand rêve et de venir s’installer pour sa retraite et donner des cours gratuits à la population.

Hotel  Zebus

En termes de formule, il y en a pour tous les budgets. L’hôtel est composé de 9 chambres. Au-dessus du bar, deux bungalow ‘Baobab’, spacieux et tout confort vous offriront une vue imprenable sur le lagon pour 50 euros la nuit.  

Au rez de chaussé, une chambre ‘Zébu’ pour 40€ la nuit, plus petite mais parfaitement confortable donne aussi une vue sur mer. 

Pour les plus petits budgets, l’hôtel propose aussi deux petites chambres, sommaires mais confortables, accolées au bar et à la pièce commune pour 20€la nuit pour une personne seule et 25 à deux. 

Enfin l’hôtel dispose de 4 « appartements de toile » installés sur des grandes terrasses de bois, meublées avec des vrais lits et surtout avec de l’électricité et le Wifi. Seuls les sanitaires sont partagés avec les autres tentes. Il y a 2 tentes doubles pour 30€ et 2 chambres familiales (pour 4) pour 35 € la nuit. 

Baobab  tentes

Quelle que soit la formule, le petit déjeuner et compris avant de partir se dépenser sur le lagon et vous le partagerez avec Roger, la mascotte de l'hotel ! 

Roger

 

Chez Raphael à KiteParadise-Madagascar, on entend souvent : « C’est marrant, on se sent comme dans la maison d’un pote en vacances » et c’est exactement le sentiment de tous…  L’ambiance est au beau fixe, musique dans la pièce commune et sur la terrasse durant la journée et, le soir, une session film est organisée dans le salon. 

 

Coté Kite, la plupart des gens qui viennent sont confirmés et autonomes mais si vous voulez louer du matériel ou prendre des cours, c’est juste à côté - Chez Jérome (http://kitealize.com)

Jérôme est venu s’installer à Madagascar il y a 10 ans et a créé sa propre école il y a 8 ans. Sa femme Béa, elle, tient le restaurant sur la plage avec des produits frais venant du marché chaque jour. 

kite

Coté école de Kite, il a le matériel adapté à n’importe quel type de vent et personnes et les professeurs sont top. Ils parlent très bien français et ne ménagent pas leurs efforts pendant plusieurs heures dans l’eau pour vous suivre, vous aider et vous expliquer. Ils seront à votre dispo selon vos envies et votre forme physique mais globalement, vous pouvez faire entre 3 et 4h de kite par jour. 

En cinq jours, n’importe quelle personne peut repartir quasiment autonome. 

 

« Ici, on a l’impression d’être chez un copain en vacances ».