Skip to main content
Le meilleur endroit pour lire mon bouquin au calme
Article
16
1

Février 2018 – 1 mois

 

Partie toute seule avec mon sac à dos, le Costa Rica est au programme pour découvrir ses richesses, observer la biodiversité, au sein d’un pays qui lutte pour cela, dit-on. Depuis le Panama, j'ai traversée la frontière avec le Costa Rica du côté des Caraïbes pour commencer par Puerto Viejo. 

 

Une bonne découverte de Puerto Viejo se fait à vélo et à pied. Je vous conseille la réserve de Manzanillo, j'y ai croisé des grenouilles rouges, des singes araignées, et la balade se termine sur une plage déserte. Je ne vous conseille pas de faire un tour au centre pour animaux appelé Jaguar, qui est davantage un zoo qu'autre chose.

Resto : Monli pour le ceviche 

 

La suite se déroule à La Fortuna, pour le volcan Arenal, les balades à cheval, les cascades, les sources d'eau chaude gratuites de Tabacón sans passer par un resort. J'ai eu de la chance d'y être au moment de la fête du village, pour danser la salsa et discuter avec les ticos.

Resto : Soda Viquez pour le casado 

Les ponts suspendus à La Fortuna

En prenant un bus puis un bateau sur le lac et un autre bus, le tout réservé avec une agence, j'arrive à Montezuma pour attaquer les tyroliennes avec saut de tarzan et le superman, bonnes sensations assurées et le staff très sympa et pro chez Monteverde Extremo Park. 

 

J'ai rencontré un français avec qui j'ai continué mon voyage. Cela m'a permis de partager les coûts de location d'un 4x4 pour continuer sur la côte pacifique au départ de Liberia. C'est vraiment une liberté que je conseille. J'ai réservé sur Hotwire, attention, avec les assurances, et tout le bla bla, le prix peut vite grimper par rapport à celui annoncé sur la réservation. L'avantage est que j'ai pu rendre la voiture à une autre agence que celle du départ. 

 

Direction Tamarindo pour commencer la côte, une destination un peu touristique et trop construite à mon goût, les soirées y sont par contre très sympas. La voiture est vraiment un avantage pour aller sur des plages aux alentours.

Plage : Playa Avellanas

Rencontre avec une famille de singes à Playa Avenallas

Pour descendre jusqu'à Santa Teresa, on a préféré la piste pour poser notre hamac sur la plage Carrillo le temps de la sieste et pour un peu de sensation de conduite mais ce n'est pas le plus simple ni le plus rapide, la route goudronnée est conseillée. Un conseil, si vous prenez la piste assurez vous de faire TOUTE la route de jour, ca prend un peu plus de 5h. On a eu de bonnes frayeurs la nuit.

Playa Hermosa

Arrivé à Santa Teresa, j'en ai profité pour faire du yoga avec une prof de l'Hostel Selina pour 5 dollars, au coucher du soleil sur la plage. C'est un bon spot de surf aussi. De là, on est parti une journée pour la réserve de Cabo Blanco, un petite randonnée pour arriver sur une très belle plage, ca vaut vraiment le détour !

Une petite pause avec les iguanes de Cabo Blanco

Montezuma est juste de l'autre côté, on s'y est arrêté pour un tour dans les cascades fraîches et une ballade sur la plage, c'est un village calme et agréable pour le coucher du soleil. 

 

Départ tôt pour avoir une place sur le ferry pour la traversée vers Puntarenas, premier arrivé premier à embarquer avec sa voiture. La route jusqu’à Puerto Jimenez est jolie et facile pour conduire jusqu’à la péninsule, c’est ensuite de la piste. Ne manquez pas le petit stop au pont du Rio Tarcoles pour voir les crocodiles semi-sauvages.

 

Le parc Corcovado n’étant pas dans nos moyens et voulant vivre une vraie expérience dans la jungle, on a réservé 1 nuit à La Bolita Hostel, une auberge qui fonctionne aux panneaux solaires, respectueuse de l’environnement et nichée sur le haut d’une colline (compter 30 de marche dans la montagne pour l’atteindre), un dortoir et des chambres privatives avec une vue imprenable sur la jungle. J’y ai admiré le plus beau lever de soleil à 5h, entourée des toucans. Des balades sont possibles dans tous les sens depuis l’auberge, cascade, rivière, animaux et chercheurs d’or sont au rendez-vous.

Lever de soleil entouré de toucans

On reprend la route pour Bahia Drake. Au programme, matinée snorkeling dans l’espoir de voir des requins et des poissons autour de l’ile Del Cano, s’ils veulent bien se montrer. J’ai été très déçue de cette activité, les agences assurent que la vie sous marine est très riche, or ce n’est pas le cas. Nous avons eu la chance de croiser des petites raies manta sur le retour, un moment magique.

Pour 70 dollars, vous avez la sortie en bateau, un stop sur l’ile, 2 arrêts snorkeling et le déjeuner sur la plage au retour. Ils se font plaisir.

 

Le prochain stop est à Uvita, pour son Parque Nacional Marino Ballena. Une journée incroyable ! La matinée en bateau pour voir les criques aux alentours. Notre capitaine explique la préservation de la faune et de la flore, interdiction donc de nager avec les dauphins, on touche avec les yeux. Petit encas sur le bateau et retour sur la plage immense du parc pour se prélasser au soleil. C’est de loin un de mes endroits préférés pour sa quiétude et sa beauté.

La plage de la réserve d'Uvita

Dominical, à 20 minutes de Uvita en voiture, est un petit village de surfeurs. Très sympa pour une petite fête, au Rhum Bar.

 

Quepos sera notre dernier stop, pour rendre la voiture. Pas de visite au parc Manuel Antonio, tout le monde croisé durant notre voyage nous a dit que c’était un attrape touriste.

 

Le stop n’est pas possible au Costa Rica, malgré une tentative de 3h sur le bord de la route Panaméricaine. Les gringos vivant sur place nous ont expliqués que les locaux sont vivement encouragés par le gouvernement à continuer leur chemin à la rencontre d’auto-stoppeurs, nous avons donc pris le bus pour retourner au Panama.

Retrouvez l'ensemble de mon parcours au Costa Rica sur TravelBudds! 

 

À retenir : 

  • les locaux sont appelés les Ticos et les étrangers les Gringos, américains ou non. 
  • Les couchers de soleil sont à couper le souffle
  • Le casado est le plat typique composé de haricots rouges, de riz, de légumes et au choix poisson, viande ou végétarien, il n'y en a pas deux pareil 
  • Lisano : la sauce qui accompagne tous les plats et qu'on retrouve aussi au Panama
  • L’application Maps.me vous servira de GPS, télécharger les cartes des régions lors des stops dans les auberges pour ensuite l’utiliser sans connexion internet.
  • Le luxe de trouver la place dans son sac pour un hamac à installer sur toutes les belles plages